Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/03/2008

Masse Critique : Naplouse-Palestine, Chroniques du ghetto

                                               livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

Voici un livre reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique. Le principe de l'opération est le suivant : les éditeurs envoient gracieusement des livres à des lecteurs et en contrepartie ceux-ci s'engagent à en publier une critique sur leurs blogs.

0c3db8e6462d96ef5a04bb9b947fa368.jpg
Muriel Rozelier, journaliste, nous emmène à Naplouse, en plein Territoires Occupés. Si l'occupation israélienne est omniprésente et incontournable, l'auteur nous fait découvrir la vie quotidienne et presque ordinaire de Palestiniens qui vivent dans ces conditions si particulières. Le coeur de la journaliste est du côté de Naplouse et de ses habitants, mais sa vision est toutefois lucide et sans parti pris.
Ce livre m'a beaucoup plu. D'une part il est très agréable à lire, presque divertissant tant l'auteur arrive à faire passer par des anecdotes une réalité journalière qui est cependant bien souvent insupportable. D'autre part on prend conscience d' aspects inattendus ou dépassant l'acceptable. A l'occupation s'ajoutent également les conflits entre bandes rivales qui font de Naplouse un coupe-gorge dès la nuit tombée. Et on découvre surtout des gens bien différents de ceux que l'amalgame induit  par les extrémismes nous montre souvent.

08:10 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Coucou Isa,
J'aime aussi beaucoup ce genre de bouquin ; je le note pour une prochaine lecture! là, je lis la maitresse des épices! j'aore!! alors merci encore!
J'aime beau coup aussi les films Israéliens qui passent sur Arte parlant du problème Palestino-Israélien ;ce bouquin que tu décris me fait penser à ces films; à partir de scènes de la vie de tous les jours , ces films abordent le conflit entre Palestiniens et Israéliens...

Écrit par : Val | 23/04/2008

Les commentaires sont fermés.