Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/03/2008

cette obscure clarté qui tombe des étoiles

Samedi 29 mars de 20 à 21 heures les enfants et moi avons choisi d'éteindre toutes les lumières et de nous installer dehors pour apprécier cette heure spéciale. Pour moi c'était plus une expérience pédagogique de prise de conscience qu'un engagement fort à un projet, toutefois j'appréciais la démarche et le côté international aussi.

Autour de quelques bougies nous avons fait des jeux (genre "la grand-mère a dans son sac un collier de perles, la grand-mère a dans son sac un collier de perles et un jardin fleuri, la grand-mère a dans son sac un collier de perles, un jardin fleuri et Milan Barros ( oui ça c'était la participation de Bilal mon fiston ;-), etc.).

Puis Jéhane a proposé de s'étendre dos dans l'herbe pour observer les étoiles (ça c'est bien ma fille, je vous le dis ;-). Il était tôt mais nous avons vu Orion, majestueuse et large. Les enfants posaient mille questions sur les étoiles *sourire, j'adore*. On a essayé de convertir de tête quelques années-lumière en kilomètres, mais ça nous a vite agacés, lol.

Nous avons réfléchi à plein de trucs comme comment on faisait dans le temps le soir, et comme les yeux s'habituent assez bien à l'obscurité, pourquoi Fan ne pouvait pas utiliser son ordi portable dehors "mais maman, je l'ai chargé juste pour ça, je n'utilise pas d'électricité ..." lol

Un bon moment en somme.

Est-ce qu'en France, en Belgique ça a été suivi?

14:35 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (7)

26/03/2008

i get high with a little help from my friends...

Si vous vous baladiez chez moi aujourd'hui (most welcome), vous verriez, au hasard des pièces, quelques livres sans doute révélateurs de mon état d'esprit du moment. Dans la salle de bains, il y a un livre acheté cet été, "Ces gens qui remettent tout à demain, Conseils pour vaincre la procrastination". La bonne question étant "quand et comment arrive-t-on à commencer un livre sur la procrastination quand on en souffre?" ;-) Dans ma chambre, c'est celui de David Servan Schreiber "Guérir" , jamais ouvert mais le titre est prometteur. Dans la cuisine (orange, ma pièce préférée), c'est "Simplifiez-vous la vie, jetez, classez, rangez, éliminez" , un livre offert par ma nièce qui doit connaître mes angoisses (ndlr : ma nièce chérie a en tout et pour tout 4 ans de moins que moi, d'ac?? ;-). Un signet (oui c'est du belge mais j'aime trop) me révèle l'avancée des travaux : il est inséré en page 11. Le marque-page en question est un bon de chez Sephora, qui alléchemment (comme ce mot n'existe pas nul ne peut en contester l'orthographe ;-) me propose de venir récupérer mon cadeau, un joli petit miroir, avant ... le 02/08/2005. On avance. *sourire*

Tout ça pour dire ... Rassurez-moi, avez-vous aussi tant de mal à gérer votre temps libre? A faire ce qu'il faut, ou faudrait? Culpabilisez-vous en quasi-permanence du non-fait/peut mieux faire? Avez-vous des trucs? Ne vaut-il pas carrément mieux, travailler beaucoup et énormément pour moins se prendre la tête? Pourquoi est-ce que je fais tellement de choses quand j'ai peu de temps, et moins quand j'en ai plus?

 

07:05 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (10)

23/03/2008

Masse Critique : Naplouse-Palestine, Chroniques du ghetto

                                               livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

Voici un livre reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique. Le principe de l'opération est le suivant : les éditeurs envoient gracieusement des livres à des lecteurs et en contrepartie ceux-ci s'engagent à en publier une critique sur leurs blogs.

0c3db8e6462d96ef5a04bb9b947fa368.jpg
Muriel Rozelier, journaliste, nous emmène à Naplouse, en plein Territoires Occupés. Si l'occupation israélienne est omniprésente et incontournable, l'auteur nous fait découvrir la vie quotidienne et presque ordinaire de Palestiniens qui vivent dans ces conditions si particulières. Le coeur de la journaliste est du côté de Naplouse et de ses habitants, mais sa vision est toutefois lucide et sans parti pris.
Ce livre m'a beaucoup plu. D'une part il est très agréable à lire, presque divertissant tant l'auteur arrive à faire passer par des anecdotes une réalité journalière qui est cependant bien souvent insupportable. D'autre part on prend conscience d' aspects inattendus ou dépassant l'acceptable. A l'occupation s'ajoutent également les conflits entre bandes rivales qui font de Naplouse un coupe-gorge dès la nuit tombée. Et on découvre surtout des gens bien différents de ceux que l'amalgame induit  par les extrémismes nous montre souvent.

08:10 Publié dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (1)