Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/06/2008

Paradoxalement vôtre

C'est tordu d'aimer les paradoxes?

Ben tant pis ;-)

Un paradoxe est une proposition ou une situation qui peut être simultanément vraie ou fausse, donc il est impossible d'en appréhender la matérialité ou l'exactitude.

Dans les paradoxes, il y a le logico-mathématique : x=0.9999999......une infinité de 9 alors 10x=9.99999....... soit 10x=9+x donc 9x=9 soit x=1 ? pourtant x=0.99999......

Il y a le paradoxe sémantique, qui joue sur le sens de l'énoncé : "je suis menteur" est vrai s'il n'est pas vrai et n'est pas vrai s'il est vrai (vous suivez? ;-)

4ca4c69cdbe807bfd9eeb531c4d01884.png

 

Et aussi les paradoxes pragmatiques : dans une troupe militaire, le barbier est un soldat à qui son capitaine ordonne de raser tous les soldats de la compagnie qui ne se rasent pas eux-mêmes. Le barbier de la compagnie n'existe donc pas...

 

 

Comment réagir à l'injonction "Soyez spontané!"?

Que diable faites-vous si votre chef de brigade vous assène : "A mon commandement, désobéissez!"? (celui-là je l'adore ...)

Et un petit mignon pour la fin ... *secouant gentiment son compagnon assoupi* : "Dis, tu dors?"

08:55 Publié dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (6)

20/01/2008

absolument relatif

Relativement absolu?

Va savoir ;-)

Les génies me fascinent.

Galilée, Newton ... Einstein. Mes préférés sans doute, en tout cas pour leurs recherches.

Galilée a visualisé, avec des exemples clairs : un homme en bateau lance une balle en l'air. Cette balle suit le référentiel lié au bateau et retombe à ses pieds, quelle que soit la vitesse du bateau. Si l'observateur n'était pas situé dans le bateau mais sur la rive, la balle aurait alors non pas une trajectoire verticale mais parabolique.

Newton a mathématisé, en énonçant que la force produit l'accélération et a apporté un outil essentiel en mathématique : l'approche différentielle, en l'occurrence l'étude de la vitesse pour des variations infiniment petites.

Et Einstein a ... sublimé, en démontrant les deux principes de la relativité restreinte : les lois de la physique sont les mêmes dans tout repère inertiel (= en mouvement uniforme). Jongler dans un avion ou sur terre ne sera pas différent.  Et le second, la vitesse de la lumière est une constante universelle. Pour reprendre l'exemple parlant d'Edouard Brézin (avec qui je passerais volontiers la soirée ;-) si on marche sur un tapis roulant, on avance plus vite mais si on envoie un faisceau lumineux depuis un tapis roulant il n'arrive pas plus vite...

Passionnant, non?

 

07:55 Publié dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (22)

22/12/2007

Rendez-vous, la lune vous cerne...

Toujours présente, souvent visible, parfois timide et d'autres fois éclatante, la lune, ce cadeau du ciel, éclaire nos nuits romantiques, attire les poètes et les amoureux, est la source d'une infinité de rêveries ... tu es dans la lune!!, ai-je entendu 100 fois, OUI !!!  b39c54131646ad22dd2d181f2a658d59.jpg
Mais vous rappelez-vous des noms de ses phases? Savez-vous où est le soleil quand elle nous éclaire de sa plénitude? En apercevant le croissant ou le quartier, pouvez-vous dire si elle est en phase croissante ou décroissante?
Comme vous le savez, la lune tourne autour de la terre en environ un mois et sa position change par rapport au soleil qui lui donne sa lumière. Ce n'est donc jamais l'ombre de la terre qui lui donne sa forme - sauf en cas d'éclipse -, en phase de pleine lune la terre est d'ailleurs précisément entre la lune et le soleil.
La forme visible de la lune change au cours du mois de sa rotation autour de la terre. Premier croissant, premier quartier, lune gibbeuse croissante, pleine lune, lune gibbeuse décroissante, dernier quartier, dernier croissant et nouvelle lune. En apercevant le quartier (ou le croissant), on peut tout de suite voir si c'est le premier (phase croissante) ou le dernier (phase décroissante). Pour les observateurs de l'hémisphère nord, il suffit d'imaginer une barre verticale adossée au diamètre, si le demi-cercle est à droite de la barre ça forme un p comme premier quartier, sinon ça forme un d comme dernier quartier. En phase gibbeuse la partie non sphérique est convexe.
On tente l'expérience ce soir? On fait converger nos regards vers cette beauté offerte à tous? Rendez-vous sur la lune...

06:55 Publié dans Sciences | Lien permanent | Commentaires (6)